Quel est le malware qui vous menace ?

Auteur: Cristina Nica



Comme vous devez le savoir, un malware est un logiciel malveillant dans la mesure où vos données personnelles, votre ordinateur et même votre système d’exploitation sont concernés. C’est la raison pour laquelle Bitdefender, et les génies de son Assistance technique sont en lutte permanente contre lui. Mais voyons un peu ce que signifie la terminologie et la façon de distinguer différents types d’infection.

Supposons que votre informaticien vous dise que vous êtes infecté par un cheval de Troie. Ou bien un Ransomware. Qu’est-ce que cela signifie ? Dans cet article, nous allons passer en revue les types de malwares les plus répandus et vous les décrire.



  1. Adware - ce type de logiciel malveillant fait partie de ceux qui reviennent sans cesse à la charge avec des publicités essayant de vous inciter à acheter la version complète de quelque chose.

    Vous savez si du adware existe sur votre ordinateur quand :
    • Vous ne comprenez pas comment est apparu sur l’ordinateur le logiciel qui vous importune sans arrêt puisqu’il n’a été installé ni par vous ni par les autres utilisateurs de l’appareil.
    • Vous remarquez l’apparition de pop-ups et de publicités en utilisant une application avec laquelle vous ne rencontriez pas précédemment ce genre de problèmes ;
    • Votre navigateur a été détourné avec différents moteurs de recherche inconnus, différentes pages d’accueil, et redirigé à partir de sites web normaux vers des sites voyants ;
    • Vous n’arrivez pas à désinstaller le logiciel malveillant quoi que vous fassiez ;

    Ce type de malware est mauvais pour votre ordinateur – puisqu’il peut le ralentir considérablement – mais également pour votre connexion Internet car il peut utiliser l’intégralité de votre bande passante pour télécharger les publicités. Mais le pire est qu’il nous tape sur les nerfs ! Bitdefender peut toujours aider contre ces types de programmes, et si vous pensez que vous êtes susceptible d’être infecté par un tel malware, installez Bitdefender et laissez-le analyser.
  2. Chevaux de Troie Backdoor - ce type de logiciel malveillant peut permettre à son créateur ou propriétaire d’accéder à votre ordinateur par Internet sans que vous le sachiez ou sans votre accord. Vous comprendrez donc qu’il s’agit d’une infection très mauvaise à contracter.

    Pour commencer vous pouvez contracter ce type d’infection de nombreuses manières – Par exemple vous ouvrez un courrier spam qui transporte de telles infections, ou bien un ami depuis longtemps perdu de vue vous envoie une image .exe qui est en fait un exécutable. Ex. : mignon_chaton.exe n’est certainement pas une image puisqu’elle n’est pas sauvegardée en tant que .jpg, .jpeg ou toute autre extension de format d’image, mais en tant que fichier .exe, donc exécutable.

    Une fois le cheval de Troie exécuté, il s’ajoute à la liste des programmes de démarrage de votre ordinateur et se charge à chaque lancement de Windows. En conséquence, dès que l’ordinateur se connecte à Internet, la personne qui a créé le cheval de Troie prend le contrôle total de votre ordinateur et désinstalle des programmes, récupère les informations d’activation, récupère les clés de licence des programmes achetés, accède à vos données personnelles, et commet beaucoup d’autres mauvaises actions.

    Pour vous assurer que vous êtes complètement protégé contre ce type de malware vous devez vérifier que tous vos systèmes sont à jour (Windows, Java et tout autre programme vulnérable aux exploits) mais aussi exécuter un antivirus stable contenant un pare-feu. Un pare-feu peut empêcher un cheval de Troie d’avoir accès à Internet, et ainsi éliminer la principale crainte qu’engendre ce type d’infection.

  3. Malware faux antivirus - une infection qui vous fait croire que votre solution de sécurité a détecté un paquet de malware et qu’il faut payer pour qu’elle vous en débarrasse.

    Il peut avoir l’air d’un antivirus, il peut même ressembler à un antivirus, mais aussi sûr que deux et deux font quatre, ce n’est pas un antivirus. Disons que l’antivirus gratuit que vous avez obtenu en ligne et jure de vous protéger sans coût supplémentaire est maintenant en train d’envahir votre écran, réclamant un enregistrement et des frais supplémentaires. Il s’agit de ce qui est communément appelé un faux antivirus ou scareware. Son objectif est de vous convaincre que votre ordinateur est infecté dans l’espoir que vous faire acheter sa version complète pour le désinfecter.

    Ce n’est en fait pas le cas. Quand un logiciel antivirus réputé vous fournit une version gratuite (attention, GRATUITE, pas d’EVALUATION) elle est alors censée l’être définitivement. Quand vous voyez que ce n’est pas le cas, c’est alors le moment de vous inquiéter.

    Généralement, ce malware s’installe à partir de sites malveillants et prend l’aspect d’un analyseur antivirus qui vous informe qu’il existe beaucoup de programmes infectés qui doivent être nettoyés. Généralement, il s’agit simplement d’un fichier .exe qui démarre quand Windows est lancé et, si vous le désactivez, vous pouvez simplement le supprimer et c’est tout. Mais maintenant le malware de type faux antivirus peut aussi être accompagné de chevaux de Troie pour une meilleure exploitation.

    Assurez-vous d’avoir un antivirus à jour sur votre ordinateur et tout ira bien.

  4. Ransomware - il s’agit d’un type d’infection qui vous empêche d’accéder à vos fichiers ou à votre ordinateur jusqu’à ce que vous ayez payé une « rançon » pour pouvoir le faire.

    Contrairement à des types antérieurs d’infection, qui ne pouvaient que corrompre ou supprimer des données de votre ordinateur, le ransomware se contente de le maintenir en captivité sous un mot de passe jusqu’à ce qu’une certaine somme d’argent, généralement appelée une « amende » soit payée. Une fois que vous avez payé, vous pouvez faire partie des quelques privilégiés qui obtiennent effectivement un mot de passe et récupèrent leurs données, ou rejoindre la majorité de ceux qui ont un trou dans leur porte-monnaie comme dans leurs fichiers de données.

    Le mot de passe pour ce malware est généralement contenu dans son code. Il peut être récupéré par des analystes après inspection, mais de plus en plus de ransomwares utilisant un chiffrement asymétrique (il existe un mot de passe pour chiffrer les données – qui est stocké dans le code -, mais un autre complètement différent pour le déchiffrement) sont diffusés.

    De nombreux types de ransomware peuvent vous demander un certain nombre de choses en échange des données. Assurez-vous de ne jamais payer pour ces escroqueries mais contactez le fournisseur de votre antivirus.

  5. Rootkits - ces types d’infection sont très répandus et servent généralement de couverture à des processus nuisibles en cours d’exécution.

    L’objectif d’un rootkit est de dissimuler les programmes malveillants accomplissant des activités nuisibles dans votre système (collecte de données, usurpation d’identité, etc). C’est pourquoi, quand vous êtes infecté par différents types de malware, vous avez très problablement aussi un rootkit qui masque leur activité dans votre système. Si aucun antivirus n’est installé, vous pouvez ne jamais savoir que vous êtes infecté avant qu’il ne soit trop tard.

    Pour cette raison, comme pour toutes celles qui précèdent, nous vous suggérons d’installer un antivirus actualisé sur votre ordinateur, et de ne pas hésiter à contacter votre fournisseur d’antivirus à chaque fois que vous avez le sentiment que des actes illicites sont commis sur votre ordinateur.

    Si votre PC fonctionne de manière anormale, appelez Assistance technique Bitdefender. Nous sommes une équipe d’experts en informatique, toujours disponibles pour accorder une attention particulière à vos besoins. L’assistance technique est disponible 24h/24, 7j/7.

    PS : Si vous aimez ce post, vous pourriez également apprécier Comment supprimer un faux antivirus et Comment supprimer le Ransomware.