Le vol de sonnettes vidéo sans fil augmente aux États-Unis

vol de sonnettes vidéo sans fil

Qui aurait pensé que ces visiophones wifi deviendraient si populaires ? Sans doute est-ce l’idée rassurante que, peu importe où ils se trouvent, les propriétaires sauront qui leur a rendu visite ou qui a rodé autour de leur maison. Certaines sonnettes sont même équipées d’un logiciel de reconnaissance faciale, et la plupart fournissent des images de qualité en haute résolution .

Au cours de la dernière année, les Américains ont massivement accueilli ces sonnettes vidéo, ce qui a conduit au «quatrième taux d’adoption le plus élevé parmi les produits pour maison connectée sur le marché américain, avec un potentiel de croissance très élevé en 2019», selon une étude de Parks Associates.

«Un quart des ménages qui ont accès au haut débit a l’intention d’acheter une sonnette vidéo connectée au cours des 12 prochains mois», a déclaré Patrice Samuels, analyste chez Parks Associates.

Mais un fait étrange a commencé à se produire à travers les États-Unis. Outre les propriétaires, il semblerait que les délinquants se soient également intéressés à ces appareils vidéo sans fil et les vols sont en augmentation, écrit Digital Trends. Des habitants à Las Vegas, Denver, Sacramento, Nashville et Miramar ont été victimes et les attaques ne semblent pas s’arrêter.

Des caméras Ring et Nest ont été dérobées et les entreprises conseillent à leurs clients de signaler immédiatement les vols à la police. Les policiers doutent que les suspects soient identifiés sur la base de la vidéo; ils recommandent donc de noter le numéro de série et de surveiller les sites web de revente.

Le problème principal est que les sonnettes vidéo fonctionnent comme n’importe quel autre appareil connecté du monde de l’IoT (Internet of Things) : une fois piratées, elles peuvent être détournées pour prendre part à de grandes attaques DDoS menées par des réseaux d’appareils zombies. En dehors de cela, la sécurité des données est également une préoccupation majeure. Les sonnettes vidéo capturent les données biométriques de quiconque sonne à la porte et, comme il n’existe aucune politique à ce sujet, les pirates peuvent les exploiter à leur guise.

Cela soulève également des problèmes de confidentialité, car les personnes qui sonnent à la porte risquent de ne pas savoir que la caméra les filme. Bien sûr, cela s’avérera utile dans ce cas particulier, car les sonnettes des portes enregistrent probablement les coupables. Mais que vont faire les fabricants de toutes les données biométriques collectées ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis disposent d'un *