Les jouets connectés : quel enjeu ?

Pour les enfants élevés avec la technologie, les jouets connectés sont la nouvelle norme. De plus en plus de poupées, d’ours en peluche, de figurines et de robots sont connectés à Internet pour pouvoir parler, répondre et jouer à de nouveaux jeux chaque jour. Le marché mondial des jouets connectés devrait plus que doubler, passant de 5,7 milliards en 2019 à 13,8 milliards de dollars d’ici 2024, selon un rapport de Markets and Markets.

Les avantages des jouets connectés sont bien mis en avant par les fabricants. Mais qu’en est-il des risques ?

Les jouets connectés posent des problèmes spécifiques de confidentialité et de sécurité car ils collectent des données via des caméras et des microphones, puis les traitent et parfois les partagent avec des tiers. Des enfants d’âges différents les utilisent souvent sans la surveillance d’un adulte.

Les parents doivent être conscients de certains problèmes avant d’acheter un tel jouet :

La sécurité de la famille

Les tests d’experts et l’expérience des clients ont révélé une faible sécurité dans bon nombre de ces produits, ce qui signifie que les pirates pourraient accéder aux fichiers photos ou audio, et même communiquer directement avec les enfants. Ce problème n’est pas nouveau. Par exemple, Cayla, une poupée qui peut parler et répondre aux questions des enfants, a été interdite en Allemagne en 2017 en tant que dispositif de surveillance illégal. L’Agence fédérale allemande des réseaux a considéré que son Bluetooth n’était pas sûr, car la poupée autorisait les connexions au haut-parleur et au microphone dans un rayon de 10 mètres. Cayla a également été critiquée par le Conseil norvégien des consommateurs pour avoir autorisé l’utilisation des données collectées à partir des paroles de l’enfant à des fins publicitaires ciblées et à d’autres fins commerciales.

En plus de cela, les jouets connectés non sécurisés peuvent fonctionner comme une passerelle vers d’autres appareils connectés à Internet dans la maison.

La vie privée des enfants

Enregistrer tout ce que l’enfant dit à proximité du jouet et le transférer à une entreprise qui peut vendre ces informations à un tiers est pour le moins déconcertant. Surtout quand les enfants ont tendance à voir leurs jouets comme des confidents.

La publicité ciblant les enfants

Certains jouets connectés peuvent être accompagnés de plusieurs phrases préprogrammées faisant la promotion d’autres jouets, produits, films ou dessins animés. Ce type de placement de produit est nouveau et, bien qu’immoral, il n’est pas illégal, car aucune réglementation n’existe pour le moment.

Choses à faire avant d’acheter un jouet connecté :

  1. Lisez les commentaires sur le jouet et vérifiez les rapports de potentiels problèmes de sécurité ou de confidentialité.
  2. Vérifiez si le jouet a une caméra ou un microphone intégré qui se connecte à Internet. Si c’est le cas, sécurisez cette connexion en utilisant une solution de cybersécurité qui protège votre routeur.
  3. Lisez les termes, conditions et politiques de confidentialité et voyez quelles données sont collectées et si elles sont partagées.

Les jouets connectés peuvent être amusants et éducatifs. Alors, une fois que vous les aurez rendus sûrs pour vos enfants, le jeu pourra commencer.

Sources: internetmatters.org et consumerinternational.org

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis disposent d'un *