Les nouveaux horizons de l’Internet des Objets (IoT) soulèvent des questions sociales, juridiques et éthiques

horizon IoT

Qu’il s’agisse de vêtements qui suivent votre activité physique et votre rythme cardiaque, de centres de sécurité qui surveillent vos maisons, ou de détecteurs qui régulent la circulation routière selon les conditions météorologiques, l’IoT (Internet of Things, autrement dit les Objets Connectés) s’intègre parfaitement à nos vies, créant d’innombrables opportunités et nourrissant l’innovation digitale. Il n’est donc pas étonnant que cette technologie continue de se répandre, de même que sa présence dans nos foyers.

Selon les estimations de Gartner, d’ici 2023 l’intelligence artificielle, l’IoT social, juridique et éthique, la monétisation des données, l’innovation des capteurs et les nouvelles technologies de réseaux sans fil formeront le cœur des “tendances émergentes qui vont permettre de nouveaux canaux de revenu et de business model, ainsi que de nouvelles expériences et relations,” Gartner rapporte également que, dans les 5 prochaines années, les responsables des systèmes d’information au sein des entreprises devront tirer profit de l’Intelligence Artificielle pour encourager et soutenir les technologies et l’innovation IoT.

« L’Internet des Objets va continuer à ouvrir de nouvelles opportunités pour l’innovation digitale durant la prochaine décennie, la plupart poussées par des technologies améliorées ou nouvelles, » déclare Nick Jones, vice-président de la Recherche chez Gartner.

Le succès du déploiement global de la technologie IoT dépend de deux questions clés : qui possède les données (data) et quel est le niveau de sécurité des appareils que nous accueillons dans nos vies ? Puisque les pays peinent toujours à accoucher d’une législation qui impose des directives aux fabricants et vendeurs de technologies, et bien que la Californie soit devenue le premier Etat à promulguer une loi qui couvre les objets connectés, l’IoT reste une zone grise qui a besoin d’être collectivement définie.

L’architecture de la Maison Connectée et les initiatives IoT devraient se concentrer sur la protection des données et la sécurité. Cependant, en raison du manque de politiques claires, l’année dernière par exemple, 35 % des entreprises impliquées dans les projets liés à l’IoT ont confirmé vendre les données recueillies dans le cadre de leur stratégie de monétisation et leurs objectifs d’activité, dit Gartner. Ce système financier d’achat-vente de données va continuer de gagner en popularité jusqu’à ce que les risques et perspectives soient considérés pour de bon.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis disposent d'un *