3 min de lecture

De puissants objets connectés déjà présents dans votre maison intelligente

Rémi VIRLOUVET

Juillet 27, 2022

Ad Un seul produit pour protéger tous vos appareils, sans les ralentir.
Essai gratuit de 90 jours
De puissants objets connectés déjà présents dans votre maison intelligente

La domotique moderne combine de petits appareils à des fins spécifiques à du matériel plus puissant pour offrir de nombreux avantages. Cependant, plus un appareil connecté de l'Internet des Objets (Internet of Things ou IoT) est puissant, plus il devient intéressant pour les cybercriminels.

Les films et les séries de télévision nous ont donné une image très particulière du foyer connecté. Vous rentrez chez vous et la maison peut vous accueillir, voire vous poser des questions sur votre journée. Tout est automatisé et le propriétaire n'a pratiquement rien à faire à part demander à l'intelligence artificielle de la maison ce dont il a besoin.

Bien que nous n'en soyons pas encore là, bon nombre de ces fonctionnalités sont déjà présentes, et nous ne nous rendons pas toujours compte que notre maison est déjà intelligente.

Ce que nous pensons ou pas, cependant, n'a aucune conséquence pour les pirates. La vérité est que nous vivons déjà dans des maisons intelligentes, même si elles n'offrent peut-être pas une expérience entièrement intégrée. Nous demandons à Google, Alexa ou Siri de diffuser de la musique ou des films sur les écrans, de préparer un café, d'envoyer un robot aspirateur nettoyer la maison, etc. Rien de tout cela ne serait possible sans un matériel puissant pour les guider.

Les appareils zombies et les fuites de données personnelles ne sont pas acceptables

Bitdefender a étudié de nombreux appareils connectés IoT au fil des ans, tels que des caméras, des moniteurs pour bébé, des serrures, des plates-formes d'éclairage et d'automatisation et bien plus encore. Tous avaient au moins une vulnérabilité qui, assez souvent, a été rapidement corrigée par les fabricants.

Un problème qui deviendra beaucoup plus important à l'avenir est que bon nombre de ces appareils sont devenus incroyablement puissants. Il est vrai que certains appareils IoT, comme les prises intelligentes par exemple, manquent de puissance matérielle car ils n'en ont pas besoin.

En revanche, les téléviseurs intelligents, par exemple, sont désormais équipés de processeurs quadricœurs et de systèmes d'exploitation complets. Cela les rend d'autant plus attrayants pour les pirates. Il en va de même pour les périphériques connectés au réseau (NAS), que les gens utilisent comme solutions de sauvegarde chez eux.

Ils ont tous une chose en commun : leur potentiel à causer de gros dégâts lorsqu'ils sont compromis. Imaginez une caméra d'intérieur ou un moniteur bébé compromis envoyant des images à un tiers. Ou des serrures que les attaquants peuvent dévérouiller avec les connaissances appropriées. Toutes les vulnérabilités logicielles des appareils IoT peuvent générer des effets qui traversent le monde réel. La confidentialité n'est pas seulement un problème de fuites d'adresses IP et d'adresses e-mail.

Bien sûr, les pirates ne cherchent pas toujours à prendre le contrôle des appareils IoT uniquement pour voler des informations personnelles. Parfois, le contrôle d'un appareil IoT lui-même est une ressource précieuse. En 2016, le botnet Mirai est entré en scène, compromettant la sécurité d'appareils comme des routeurs et des caméras pour les intégrer à son armée de zombies.

Depuis que ses créateurs ont publié le code source, de nombreux groupes ont utilisé ce botnet alimenté par l'IoT pour faire des ravages en ligne en attaquant des services et des sites Web du monde entier. Et ce sont tous ces petits objets connectés que nous avons tendance à ignorer qui étaient responsables, en étant facilement détournés.

Reconnaître la maison connectée

La première étape vers une maison intelligente plus sûre consiste à reconnaître que nous y vivons. En tant que consommateurs, nous avons à prendre quelques mesures simples pour assurer notre sécurité. Tout d'abord, faites un simple audit de ce qui constitue un appareil connecté dans nos foyers. Ensuite, vérifiez si les appareils sont toujours pris en charge par le fabricant et appliquez tous les derniers correctifs. Si l'appareil n'est plus pris en charge, ce qui peut souvent être le cas avec du matériel plus ancien, nous devons rechercher un remplaçant le plus rapidement possible. Dans certaines situations, comme une machine à laver ou un réfrigérateur intelligent, nous pouvons les déconnecter d'Internet.

Enfin, il faut envisager d'adopter une solution IoT intelligente qui intègre la plateforme IoT de Bitefender, déjà présente dans de nombreux routeurs. Elle vous aidera à sécuriser votre maison, à isoler les appareils vulnérables attaqués et à informer les clients de tout problème sous son parapluie protecteur.

tags


Auteur



Actualités

Les + populaires

Parentalité: la sécurité améliore le temps passé en ligne avec votre enfant

Parentalité: la sécurité améliore le temps passé en ligne avec votre enfant

Août 11, 2021

4 min de lecture
Cinq conseils pour renforcer la sécurité de votre compte Apple

Cinq conseils pour renforcer la sécurité de votre compte Apple

Juillet 16, 2021

6 min de lecture
Journée mondiale des Réseaux Sociaux : maîtriser votre vie numérique

Journée mondiale des Réseaux Sociaux : maîtriser votre vie numérique

Juin 30, 2021

3 min de lecture
7 conseils de sécurité pour protéger votre mobile et vos données personnelles

7 conseils de sécurité pour protéger votre mobile et vos données personnelles

Juin 23, 2021

4 min de lecture
Journée Mondiale du Mot de Passe, pour se rappeler qu'il faudrait vraiment changer «ce» mot de passe

Journée Mondiale du Mot de Passe, pour se rappeler qu'il faudrait vraiment changer «ce» mot de passe

Mai 06, 2021

3 min de lecture
La serrure connectée August Smart Lock protège votre maison mais pas votre mot de passe Wi-Fi

La serrure connectée August Smart Lock protège votre maison mais pas votre mot de passe Wi-Fi

Août 17, 2020

2 min de lecture

FOLLOW US ON

SOCIAL MEDIA


Vous pourriez également aimer

Victime d'une usurpation d'identité, un usager SNCF doit payer 3000€ Victime d'une usurpation d'identité, un usager SNCF doit payer 3000€
Rémi VIRLOUVET

Décembre 05, 2022

1 min de lecture
Des cybercriminels exploitent le "défi invisible" de TikTok Des cybercriminels exploitent le "défi invisible" de TikTok
Rémi VIRLOUVET

Décembre 05, 2022

2 min de lecture
500 millions de numéros de téléphone WhatsApp sur le Dark Web 500 millions de numéros de téléphone WhatsApp sur le Dark Web
Rémi VIRLOUVET

Novembre 29, 2022

2 min de lecture