La moitié des internautes sont victimes de cyberattaques

  Posted On   By Bitdefender Team   Actualités de la cybersécurité

 

La moitié des internautes confirment avoir été victimes d’une forme de cybercriminalité, selon un nouveau rapport de cybersécurité de NordLocker.

 

L’étendue de la cybercriminalité est sans limites et, bien que les campagnes de cyber-sensibilisation aient augmenté ces derniers mois, les attaques ciblant les internautes ont augmenté parallèlement en nombre et en sophistication. Les acteurs malveillants utilisent plus que l’angoisse liée au coronavirus pour remplir leurs poches, détournant chaque grosse actualité pour trouver leurs prochaines victimes.

 

En avril, la société a interrogé 1 400 internautes aux États-Unis et au Royaume-Uni, révélant que plus de 50% des répondants avaient été victimes d’une cyberactivité malveillante.

 

Les Britanniques se maintiennent à 55%, tandis que 67% des Américains admettent avoir rencontré des cyberactivités malveillantes lors de l’utilisation de leurs appareils connectés à Internet. Les virus, les escroqueries par hameçonnage (phishing) et les mots de passe volés figuraient parmi les incidents les plus fréquemment mentionnés :

 

• 33% des répondants britanniques et 46% des répondants américains ont subi des attaques de logiciels malveillants (malware)
• 20% des répondants britanniques et 32% des répondants américains ont été victimes d’une arnaque par e-mails (phishing)
• 14% des personnes interrogées au Royaume-Uni, contre 23% des personnes interrogées aux États-Unis, se sont fait voler leur mot de passe

 

En outre, quelque 8% des utilisateurs au Royaume-Uni et aux États-Unis ont été touchés par une attaque de ransomware et ont dû faire face à une demande une rançon pour retrouver l’accès à leurs documents et fichiers.

 

L’étude a également révélé certains points intéressants concernant le ressenti de la population générale face à la divulgation de ses données en ligne. La plupart des utilisateurs comparent l’exposition de leurs données au vol d’un portefeuille, à la perte de documents personnels ou à quelqu’un qui s’introduit par effraction dans leur maison.

 

 

“Plus de 75% des utilisateurs ont estimé que la perte d’un appareil ou la découverte que quelqu’un avait eu accès à leur ordinateur personnel étaient extrêmement préoccupantes”, ont déclaré les chercheurs. “76% des utilisateurs britanniques sont extrêmement préoccupés par le vol de leur mot de passe de messagerie, le qualifiant pire que de perdre un emploi. Aux États-Unis, cela inquiète 72% des personnes interrogées – elles le jugeraient pire que de tomber malade, mais pas aussi grave que la perte d’un emploi.”

 

 

A quoi les utilisateurs donnent-ils le plus d’importance ? Leurs dossiers médicaux, leurs dossiers fiscaux, leurs photos personnelles et leurs fichiers professionnels, diverses informations privées qui sont principalement stockées sur leur ordinateur. Néanmoins, ces appareils sont souvent partagés avec quelqu’un d’autre comme un conjoint (environ 40%), des enfants (20%), des parents (6%) et des collègues (3%).