Facebook devra finalement répondre du scandale Cambridge Analytica; amende record attendue

  Posted On   By Rémi Virlouvet   Actualités de la cybersécurité

image icône facebook

Après avoir scandalisé le monde avec l’affaire Cambridge Analytics, Facebook est finalement dans le collimateur de la justice pour avoir laissé des conseillers politiques accéder aux informations personnelles de 87 millions d’utilisateurs sans leur consentement.

La Commission Fédérale du Commerce américaine (FTC) souhaite donner au réseau social une amende record, (encore plus élevée que le record actuel détenu par Google qui s’était vu imposer une pénalité de 22,5 millions de dollars par la FTC pour violation de confidentialité), selon le New Hampshire Union Leader.

L’enquête n’est pas terminée, mais les membres de la commission s’apprêtent à délivrer une recommandation officielle. Un vote sera ensuite organisé pour acter d’une amende finale.

Facebook semble s’être montré coopératif et est resté en contact avec la FTC tout au long du processus.

“La question-clé pour la FTC est de savoir si les pratiques commerciales — et les protections et contrôles de vie privée offerts aux utilisateurs — violent les exigences listées dans un décret délivré par l’agence la dernière fois que le géant du web avait trompé les consommateurs sur ses pratiques. Seulement dans ces conditions la FTC pourra ordonner une amende,” précise le rapport.

Cambridge Analytica, on s’en souvient, était lié à la campagne présidentielle de Donald Trump aux Etats-Unis, et a supposément aidé le candidat républicain à battre son adversaire Hillary Clinton en utilisant les données de Facebook pour mieux cibler les messages politiques à envoyer aux votants.

Depuis ce scandale, Facebook s’est à nouveau plusieurs fois pris les pieds dans le tapis, et devra s’affranchir de plusieurs autres pénalités auprès de différentes législations.

Une nouvelle étude d’Accenture indique que la cybercriminalité coûtera aux entreprises environ 5000 milliards de dollars sur les cinq prochaines années.