Des maires américains acceptent de boycotter les futures demandes de rançon des auteurs de ransomwares

  Posted On   By Bitdefender Team   Actualités de la cybersécurité

Des maires américains refusent les demandes de rançon

 

De nombreuses grandes villes à travers les États-Unis ont été victimes d’attaques par ransomware qui ont coûté des dizaines de millions de dollars aux municipalités. Même si certains agents municipaux s’abstiennent de céder aux demandes d’extorsion, la plupart finissent par payer en échange des clés de déchiffrement. Cependant, constatant que les auteurs de ransomware ne montraient aucun signe d’arrêt, les maires des grandes villes ont décidé de ne plus céder aux demandes d’extorsion.

À la 87ème assemblée annuelle de la Conférence des maires américains la semaine dernière, les maires de diverses grandes métropoles ont adopté à l’unanimité une résolution visant à ne plus payer de rançon à la suite d’une infection par ransomware.

Reconnaissant le fait que les attaques par ransomware ciblant des entités gouvernementales américaines sont en augmentation, avec 22 attaques jusqu’à présent en 2019, les maires américains en ont assez.

“Les attaques par ransomware peuvent coûter des millions de dollars aux administrations locales et entraîner des mois de travail pour réparer les fichiers et systèmes informatiques endommagés”, ont-ils déclaré.

“Le fait de payer des pirates encourage les attaques continues contre d’autres systèmes gouvernementaux, car les auteurs en retirent des avantages financiers”, ajoute la résolution. “La Conférence des maires des États-Unis a tout intérêt à ce que ces attaques ne soient plus motivées pour éviter de nouveaux dommages.”

La résolution est bien fondée. Même si les administrateurs informatiques cèdent aux demandes des attaquants pour obtenir une éventuelle clé de déchiffrement, ils ont encore du pain sur la planche pour récupérer les données chiffrées et retrouver un écosystème sain et opérationnel. Tout comme des entreprises font fortune sur les ruptures systémiques, les infrastructures municipales subissent des dommages matériels et financiers similaires suite à une attaque par ransomware. Si les paiements de rançon encouragent les attaques futures, pourquoi en effet ne pas essayer de boycotter le paiement ?

Même si cette résolution est sans aucun doute un pas dans la bonne direction pour contrecarrer les ransomwares en tant que commerce fructueux, une règle générale doit toujours s’appliquer : faîtes des sauvegardes régulières et hors ligne de vos données importantes, à l’abri des regards indiscrets.