Les consommateurs se méfient de plus en plus des entreprises qui exploitent leurs données privées

  Posted On   By Rémi Virlouvet   Actualités de la cybersécurité

mains sur smartphone et café

 

Les internautes sont de plus en plus méfiants vis-à-vis des grandes entreprises qui collectent et vendent leurs données personnelles à des annonceurs et autres. En même temps, près de la moitié des clients se sentent désarmés ou impuissants face à ces pratiques.

Les consommateurs ont toutes les raisons d’être sceptiques lorsqu’une grande entreprise promet un article ou un service en échange de données personnelles. Pas plus tard que la semaine dernière, il a été signalé que les mots de passe des utilisateurs de Facebook étaient stockés en texte brut et consultables par des milliers d’employés sur «le réseau social». Mais le problème n’était pas simplement dû à une fuite de mots de passe. Selon une étude d’Anagog, un nombre croissant de consommateurs craignent de plus en plus que les grandes entreprises n’exploitent leurs données personnelles à des fins de marketing ou de publicité.

Deux consommateurs sur trois ont déclaré vouloir supprimer les applications qui collectent des informations sans rapport avec leur fonctionnement, à moins d’être dédommagé d’une façon ou d’une autre. 42% ont déclaré qu’ils aimeraient que les professionnels du marketing proposent des offres sur leurs téléphones mobiles sans collecter leurs données personnelles. Et 29% ont déclaré croire que les entreprises devraient utiliser des technologies de pointe pour afficher des offres pertinentes en fonction de leur profil tout en préservant leur anonymat, au lieu d’envoyer leurs informations à des serveurs de cloud externes inconnus.

36% des participants pensent que collecter des données personnelles et les vendre aux marketeurs est une “épidémie mondiale qui a besoin d’être traitée”. 19% ont déclaré “C’est absolument criminel de prendre mes données personnelles” et les trois quarts des répondants ont avoué qu’ils ne pourraient pas dire quand et si les applications collectent leurs informations personnelles. Plus inquiétant peut-être, 43% se disent enragés par la collecte de données à caractère personnel par de grandes entreprises mais se sentent «impuissants» à changer la situation.

Lorsqu’on leur a demandé s’ils paieraient une somme modique, entre 1 et 3 dollars, pour que leurs données restent confidentielles, 54% des répondants ont répondu «oui».