Le minage de monnaies virtuelles surpasse de loin les ransomwares, selon les Bitdefender Labs

  Posted On   By Bitdefender   Cybersécurité pour les entreprises

 

La télémétrie Bitdefender a révélé qu’entre septembre 2017 et février 2018, le nombre de ransomwares était en décroissance, tandis que les mineurs de monnaies virtuelles (ou cryptomonnaies) ont augmenté de 130 % en janvier 2018. Il est intéressant de noter que le cryptojacking est actuellement l’une des cybermenaces qui se répand le plus rapidement, dépassant déjà les ransomwares, avec un rapport de 1 à 100, selon les experts Bitdefender. Le cryptojacking est de plus en plus ciblé et utilise des techniques d’attaques sans fichier et des exploits pour infiltrer les entreprises et se déplacer latéralement.

Les ransomwares sont à l’origine de graves problèmes de sécurité, surtout lorsqu’ils sont utilisés à l’aide d’armes cybernétiques développées par un gouvernement, à l’instar des incidents WannaCry, générant des milliards de dollars de revenus pour les cybercriminels.

Alors que la cryptomonnaie était la principale monnaie utilisée pour payer les rançons lors des attaques de ransomwares, tout a changé lorsque la valeur du Bitcoin a grimpé jusqu’à 20 000 $ l’unité. En effet, les cybercriminels ont commencé à réfléchir à de nouvelles façons d’extorquer des monnaies virtuelles, plus rentables que les attaques via ransomwares. L’émergence de clients miniers via navigateur Web, tels que CoinHive, a suscité une nouvelle frénésie d’attaques, car les cybercriminels ont identifié un nouveau moyen plus efficace et plus rentable de générer des revenus.

Alors que la croyance commune est que seuls les endpoints sont confrontés à cette menace croissante, les cybercriminels qui ont besoin de puissance de calcul et de ressources bien plus importantes, se sont mis à cibler les datacenters. En effet, ces derniers sont bien plus lucratifs du point de vue du minage de cryptomonnaie. Une attaque ciblant un datacenter, dont la planification d’un logiciel minier de cryptomonnaie est réussie, peut générer des revenus énormes pour les cybercriminels, même si elle ne perdure que quelques heures avant d’être détectée. Malheureusement, les nouvelles attaques par cryptojacking intègrent des tactiques furtives, ce qui signifie qu’il faut beaucoup de temps pour qu’elles soient détectées, et qu’elles peuvent provoquer une augmentation considérable du montant des factures pour les entreprises, notamment celles qui sont basées sur des modèles de type infrastructure-as-a-service, avec provisionnement automatique des ressources.

Pour plus d’informations sur l’évolution des ransomwares et des mineurs de monnaies virtuelles au cours des deux derniers mois, et sur la manière dont les datacenters sont affectés, consultez notre livre blanc “Cryptocurrency Mining Craze Going for Data Centers.

 

Afin de comprendre l’évolution rapide des attaques de cryptojacking et les risques qu’elles peuvent présenter pour votre entreprise et votre infrastructure, en particulier si vous avez un datacenter ou des instances dans le cloud, nous vous invitons à vous inscrire à notre prochain webinaire du 5 avril, organisé conjointement par IDC et Bitdefender. Ce webinaire, en anglais, sera animé par Alexei Proskura, Program Director, Security chez IDC CEE et Liviu Arsene, Senior Global Cyber Security Analyst chez Bitdefender. A la fin de ce webinaire, vous en saurez davantage sur la meilleure façon de protéger votre entreprise contre le cryptojacking.

Inscrivez-vous !