Un groupe de hackers fait fuiter les dossier dopage de la FIFA

publié par Laboratoires Antivirus Bitdefender, le 28 août 2017

Des dossiers supposés contenant des informations sur le dopage des joueurs de football de la FIFA ont été divulgués en ligne par le groupe de hackers Fancy Bear (également appelé APT28, Pawn Storm, Sednit, Sofacy, Tsar Team and Strontium) dans le cadre d'une campagne appelée "OpOlympics".

Les emails divulgués contiennent des informations sur les joueurs de football utilisant des substances illégales ou des autorisations d'usage à des fins thérapeutiques (AUT). Hormis une courte liste de joueurs autorisés à utiliser des AUT pour la Coupe du Monde 2010, il n’est fait aucune mention de joueurs utilisant de substances illégales.

 

« Aujourd'hui, le groupe de hackers Fancy Bear publie les documents divulgués à partir de diverses sources liées au football", a écrit le groupe de pirates informatiques. "Les joueurs de football et les officiels affirment unanimement que cette discipline sportive est exempte de tout dopage. Notre équipe a perçu ces nombreuses affirmations comme un défi et nous allons prouver qu'elles sont mensongères. »

 

Bien que certains fichiers soient datés de juin 2017, le groupe de pirates affirme que le nombre de joueurs faisant usage de substances illégales est passé de 150 en 2015 à 200 en 2016. Même si les hackers affirment que les fichiers appartiennent à l'Agence mondiale antidopage (AMA) et à l’Anti-Doping Administration and Management System (ADAMS), les déclarations officielles expriment une vive désapprobation.

 

« Comme l'AMA prend très au sérieux la confidentialité des données, l'Agence a immédiatement examiné les informations ; Et avons rapidement été en mesure d’établir que ces dernières ne proviennent pas de notre système d'administration et de gestion antidopage (ADAMS) », peut-on lire sur une déclaration de l'AMA. « Nous saisissons cette occasion pour réaffirmer que le processus d'AUT est un moyen par lequel un athlète peut obtenir par prescription l'autorisation d'utiliser une substance ou une méthode interdite pour le traitement d'une affection médicale légitime ».

 

Le groupe de hackers Fancy Bear, considéré comme basé en Russie, a été lié à des activités de cybercriminalité ciblant des organisations gouvernementales et privées à travers le monde.

Laboratoires Antivirus Bitdefender

Nous protégeons vos ordinateurs, tablettes et smartphones. Parce que les menaces actuelles sont loin d’être virtuelles et sont de plus en plus virulentes, nous mettons toute notre expertise à votre service pour protéger vos informations.