La frénésie du piratage 2.0 : le retour sur les réseaux sociaux

publié par Bitdefender Security Specialists, le 13 September 2011

Le buzz autour des exploits des hacktivistes va-t-il favoriser le retour du piratage de comptes ?

Il s’agit juste une question... ne la prenez pas comme une provocation. Ce n’en est pas une. Apparemment, le scénario classique « espionnez vos amis tout en apaisant votre conscience avec un comprimé de Valium » est de retour. Il n’y pas si longtemps, nous nous demandions pourquoi tant de gens ressentaient l’irrésistible envie d’espionner leurs amis/êtres chers. A cette époque, nous gardions un œil sur un outil de piratage des comptes de Yahoo Messenger, qui fournissait à ceux qui étaient « si curieux qu’ils auraient donné leur âme au diable » L’OUTIL de leurs rêves.

C’est un classique vous savez, et il est là « pour toujours et à jamais » (c’est ce que je parie, mais, qui sait ?). Maintenant, voyons un peu ce que cachait le rideau. Sonnons les trois coups...

Analysons le fonctionnement de cette technique d’ingénierie sociale :

1. Great !!! (Sensationne) l a le droit à trois points d’exclamation. Ça promet d’être phénoménal. C’est simple... Qui a-t-il de plus sensationnel que le sensationnel ?

2. Facebook Account Hacker Version 3.6... Ah, ah ! C’est un bon outil qui se développe et évolue. Pas une bonne version bêta ni la version 1.5... On est déjà à 3.6. Essayez un peu d’imaginer les générations de ceux qui se rêvaient en 007 et l’ont réellement utilisé. De quoi sont faits les rêves !

3.  Les témoignages font des miracles. N° 1 : « G déjà ouvert compte Facebook de mon ami ». N° 2 : « J’adore, sa marche vraiment ». Quelque chose qui cloche ? La langue ? La grammaire ? Le remords ? Des détails, des détails !(trouver autre chose que Diantre !!)  !

4. Hurry (Dépêchez vous !!!!) est suivi de quatre points d’exclamation. Pas de pression ! Prenez votre temps... Nous aimons tous les défis, alors nous allons cliquer !

Fond noir. Ces gens ne plaisantent pas du tout. Mais vraiment pas du tout. Vous souhaitez devenir un espion ? Pourquoi ne pas nous donner l’adresse électronique de votre ami/e pour que nous puissions lui envoyer des spams à volonté, pendant que vous montez un degré de plus dans l’échelle de Jacob de la piraterie.

Comme c’est merveilleux ! Ils vous demandent de devenir leur apôtre : postez le message 4 fois sur Facebook (Sinon quoi ? La foudre ? La tempête ? Une maladie incurable ?) ; partagez la page (soyez généreux avec tous les autres espions !), puis cliquez sur Télécharger.

Disons-le tous ensemble : c’est sans fin car vous ne pourrez jamais apaiser votre soif de savoir à cause de tous ces tests : la quête de l’amour parfait, comment toujours savoir où se trouve votre téléphone, voulez-vous savoir si il/elle est LA bonne personne ?.

J’aimerais pouvoir dire que tout cela est sans danger. Mais ce n’est pas tout à fait le cas. Consultez votre profil et vous verrez qu’il est tapissé de ces messages postés à votre insu :

« 100% working… ». Non, pas vraiment.

Comme toujours, Bitdefender Safego est là pour vous protéger.

Cliquez intelligemment et en toute sécurité !

 

Cet article est basé sur les informations techniques aimablement fournies par Tudor Florescu, Analyste de BitDefender sur les menaces en ligne.

Tous les noms de produits et de sociétés cités dans ce texte ne le sont qu’à titre informatif et appartiennent à, ou peuvent être des marques déposées de, leurs propriétaires respectifs.

Bitdefender Security Specialists

Bitdefender Labs