Quatre DSI sur cinq pensent que les employés n’appliquent pas les règles de sécurité délibérément

publié par Laboratoires Antivirus Bitdefender, le 04 avril 2013

Une étude menée par Lieberman Software montre que plus de 80% des DSI pensent que les employés en entreprise ne respectent volontairement pas les règles de sécurité dans le cadre de leur travail.

L’étude, basée sur l’opinion de plus de 250 professionnels, montre également que plus de la moitié des employés ne ferait pas davantage attention à ces règles même si ces dernières venaient directement du PDG.

« Ces chiffres démontrent que les utilisateurs ne prennent toujours pas sérieusement en compte la sécurité informatique et mettent en péril des données confidentielles sur leur entreprise – ou leurs clients », explique Philip Lieberman, PDG de Lieberman Software, dans le communiqué de presse.

Ce n’est pas étonnant si les employés tentent d’outrepasser les protocoles de sécurité sur leur lieu de travail, en particulier parce que la liberté au sein des environnements informatiques dans le milieu de l’entreprise est très restreinte : la plupart des entreprises bloquent l’accès aux réseaux sociaux, aux messageries instantanées et aux autres formes de communication censées être inutiles à leur activité – cependant les employés parviennent tout de même bien souvent à contourner ces barrières.

Bien que les employés soient les premiers fautifs dans ces cas, une part de la responsabilité revient également au département informatique lui-même. La plupart des DSI ne reçoivent pas de directives claires sur la politique de sécurité de l’entreprise, et ne sont pas toujours conscients des dangers que peut entraîner le contournement de cette politique.

En clair, si vous voulez que vos employés tiennent compte des règles de sécurité, pour ne pas mettre en péril les actifs de la société,Vous ne pourrez pas vous reposer sur leur bonne volonté. Il faudra vous montrer coercitif :

. Bloquer les médias amovibles plutôt que de les interdire dans un règlement qui ne sera suivi que partiellement,
. Bloquer les accès à certains sites à certaines heures en laissant d’autres plages horaires libres plutôt que de demander à ce que les salariés n’aillent pas sur les réseaux sociaux ou autres à toute heure

Ce sont deux exemples de mesures qui ne feront pas que des heureux, mais ce « coût » sera bien moindre face aux potentielles pertes d’informations confidentielles ou à la cessation d’activité liée à une attaque de malware nécessitant des heures voire des jours de maintenance.

Laboratoires Antivirus Bitdefender

Nous protégeons vos ordinateurs, tablettes et smartphones. Parce que les menaces actuelles sont loin d’être virtuelles et sont de plus en plus virulentes, nous mettons toute notre expertise à votre service pour protéger vos informations.

Dernières actus