Les 5 menaces qui pèseront sur les réseaux sociaux en 2015

publié par Laboratoires Antivirus Bitdefender, le 07 janvier 2015

Selon les analystes des Laboratoires Antivirus Bitdefender, 2015 sera une année où les réseaux sociaux seront de nouveau particulièrement ciblés par les cybercriminels.

Des études concernant Facebook, Linkedin et Twitter ont permis aux Laboratoires Antivirus Bitdefender d’anticiper certaines tendances. Voici les 5 risques majeurs auxquels vous devriez faire face en 2015 :

1. Les ransomwares mobiles

Les appareils mobiles sont de plus en plus utilisés pour consulter les réseaux sociaux, et la vigilance y est moindre : les écrans sont plus petits, nous avons tendance à plus cliquer sur les liens, etc., et souvent sans bien savoir vers quoi ces derniers vont mener.

L’objectif des cybercriminels sera ainsi d’afficher des messages d’alertes vous accusant d’enfreindre la loi (consultation de pédopornographie, d’images à caractère zoophile, téléchargement illégal de musique ou vidéo, etc.), dans le but d’infecter votre appareil et de chiffrer ses données. Ensuite ils vous demanderont de payer une rançon pour reprendre possession de votre appareil et de vos données.

2. Les malwares cachés derrière les vidéos

Nous l’avons vu encore cette année avec le scam Facebook de la vidéo d’Emma Watson nue, les malwares qui se cachent derrière de fausses vidéos sont légion. En vous dirigeant vers une copie frauduleuse d’un site de vidéo (copie de Youtube généralement), une alerte vous indique que vous devez mettre à jour Flash Player pour visionner le contenu.

Cette mise à jour est naturellement fausse et entraine le téléchargement de contenu malveillant. Cette méthode est particulièrement utilisée avec des vidéos racoleuses mettant en scène de la violence ou de la nudité.

3. Le «Télétravail à temps partiel et bien payé »

Les fausses offres d’emploi ont fait leur apparition il y a quelques années, diffusées par e-mails et envoyées en masse.

En 2015, il faudra se méfier tout particulièrement des messages personnalisés  envoyés via la messagerie Linkedin, qui promettent un salaire élevé contre quelques heures de travail par semaine. Prenez garde aux faux profils Linkedin !

4. Recherches populaires = scams populaires

Les cybercriminels savent s’emparer des tendances de recherche pour déployer leurs arnaques. Les réseaux sociaux sont un moyen de diffusion rapide, et seront en particulier utilisés pour s’intéresser à de grands évènements, des catastrophes ou des morts de célébrité.

« En 2013, le monde voulait juste savoir comment danser le twerk et voir des photos du prince George. En 2014, ce qui a intéressé les réseaux sociaux se trouvait plutôt du côté de la Coupe du monde de football, d’Ebola, des avions disparus en Asie et de la mort de Robin Williams », déclare Catalin Cosoi, Responsable des stratégies de sécurité chez Bitdefender. Gare aux sujets tape-à-l’œil qui vous redirigerons vers des sites malveillants !

5. Le malvertising

Le malvertising est un moyen d’infecter un utilisateur via le simple l’affichage d’une publicité – pas de clic requis côté utilisateur, ce qui en fait une menace très dangereuse.

En automne 2014, grâce au malvertising diffusé sur différents sites appartenant à AOL et Yahoo!, des cybercriminels ont pu gagner (selon des estimations) 20 000 euros par jour. De plus, selon une étude Bitdefender, près d’un réseau publicitaire sur trois serait au service de campagnes de malvertising.

N’oubliez pas que si les menaces sur les réseaux sociaux sont plutôt « individuelles », elles peuvent concerner toute une entreprise si l’appareil est utilisé dans le cadre du BYOD (bring your own device).

A lire : Calendrier de l’Après, 31 réflexes de sécurité pour bien démarrer l’année 2015 !

Tous les noms de produits et de sociétés cités dans ce texte ne le sont qu’à titre informatif et appartiennent à, ou peuvent être des marques déposées de, leurs propriétaires respectifs.

Laboratoires Antivirus Bitdefender

Nous protégeons vos ordinateurs, tablettes et smartphones. Parce que les menaces actuelles sont loin d’être virtuelles et sont de plus en plus virulentes, nous mettons toute notre expertise à votre service pour protéger vos informations.