5 indices qui trahissent une arnaque sur Facebook

publié par Ioana Jelea, le 12 mars 2012

Les scams sociaux ne connaissent toujours pas la crise. La productivité de l 'escroquerie sociale a même atteint des sommets récemment. Voici les 5 éléments à surveiller pour garder votre compte Facebook à l 'abri des arnaques sociales.

1.L’appât

Beaucoup de poissons dans le  grand bassin social, des centaines de millions, en fait. Avec une telle audience, il suffit d’un peu de flair aux fraudeurs pour décrocher le gros lot.    

D’une part, il y a des arnaques qui misent sur la curiosité humaine. On l’a vu lorsque les applis du type « Découvre qui a regardé ton profil » ont connu leur apogée lors du printemps 2011.

Et d’une autre part, vous avez aussi la vidéo de mauvais gout, tellement sulfureuse et scandaleuse que vous ne pouvez pas résister : vous cliquez.

Et enfin, vous avez celle qui joue sur la corde sensible en ciblant ses arnaques exclusivement sur Facebook : « Attention Facebook devient payant » ou encore les plugins censés customiser votre profil.

Notre conseil : vérifiez si une telle application peut tenir ses promesses : Facebook permet-il de savoir qui ou combien de personnes regardent votre profil ? Peut-on modifier la mise en page de son profil ? Avec une simple requête sur un moteur de recherche, on se rend compte que tout cela n’est pas possible. Alors réfléchissez-y à deux fois avant d’autoriser une appli à avoir accès à vos données personnelles.

2.L’application (son nom, ses photos et ses autorisations)

Avant d'installer une application, prêtez une attention particulière à son nom. Une application légitime porte un nom identifiable et, si possible, facile à retenir de sorte que ses utilisateurs savent tout de suite ce qu’ils installent. Par conséquent, quelque chose comme "MMN" ou '...,.? ou même joliepourtoi/?eacdwyxu devrait déjà vous interpeler.

Le nom doit correspondre au but de l'application. Si vous prévoyez d'installer un logiciel qui est censé vous indiquer votre taux d’addiction à Facebook, par exemple, n'auriez-vous pas des doutes quant à sa légitimité si elle était nommée "memo76"? Méfiez-vous des contrefaçons comme «frmvilles». Ne pensez pas que les auteurs des appli puissent faire une faute de frappe, il s'agit de vous leurrer. 

L'élément visuel associé à l'application devrait également être facilement reconnaissable car il devrait illustrer la fonctionnalité principale de l'application.

En ce qui concerne les autorisations, il faut tout simplement s'assurer si elles sont compatibles avec le but de l’appli. Si vous choisissez d'installer une application qui calcule des statistiques, cela devrait vous paraitre suspect qu’elle exige l’accès à vos pages.

Pour voir tous l’appli en détail, rendez-vous dans Accueil-> Paramètres du compte -> Apps et cliquez sur le nom de l'application sur laquelle vous avez un doute :

3.Boutons « j’aime » et « partager » cachés

Les boutons « j’aime » cachés vous abonnent à des pages potentiellement dangereuses. Vous ne savez pas qui est l’auteur de l’application ou vous doutez qu’il puisse être de confiance : ne cliquez pas.  Sinon vous risquez de voir votre mur inondé par des messages et des liens infectés.

A l’instar des partages, assurez-vous que vous avez déjà testé et approuvé l'application avant d’en faire l'éloge sur votre profil. Cela vous sauvera de bien des situations embarrassantes.      

   

4.Installer des extensions et mises à jour des add-ons/plugins

La technique de l’add-on pour navigateur est une pratique récente du côté des arnaques sociales et cela semble très efficace. De récentes variantes ne sont pas limitées à l'affichage de messages frauduleux, postés automatiquement au nom de la victime, elles vont aussi essay

er de prendre le contrôle de leur compte et de le prendre en otage.

La solution à ce problème ? Désinstaller la fausse extension : c'est le seul moyen de mettre fin au détournement et cela vous permettra d'accéder à votre compte à nouveau.

Si vous ne connaissez pas les étapes pour cela, vous pouvez les retrouver ici pour Firefox et ici pour Chrome. Bien sûr, l'accès à votre compte Facebook à partir d'un navigateur propre est une autre option, mais seulement temporaire. Les Add-ons/extensions pour navigateurs installés à votre insu peuvent être mis à jour par leurs développeurs et vous créer davantage problèmes. 

5.Le labyrinthe des Quiz

La plupart des escroqueries sur Facebook vont vous inciter à cliquer sur une vidéo choquante et/ou étonnante alors qu'en réalité, les utilisateurs sont entrainés vers un quiz.

Ne tombez pas dans ce piège classique. C'est une perte de temps dans le meilleur des cas. Dans le pire, ce quiz fonctionne comme un leurre : il vous empêche de remarquer qu'il y a une activité suspecte en cours sur votre compte.

Tous les noms de produits ou d’entreprises mentionnés dans ce document le sont à titre purement informatif et sont la propriété, et éventuellement les marques, de leurs propriétaires respectifs.

Ioana Jelea

Ioana Jelea essaie de rendre les choses aussi simples que possible. Lorsqu'elle n'est pas occupée à cela, elle écrit sur ses propres dilemmes dans l'espoir de trouver une réponse+ pas si simple, [...]